Sélectionner une page

Faisons le point sur les avantages liés à l’embauche d’un jeune en contrat d’apprentissage ou de professionnalisation. C’est parti !

Vous avez un surcroît constant d’activité ? L’embauche d’un jeune dans votre TPE ne serait pas du luxe. Que vous ayez besoin d’un renfort humain pour quelques mois ou plusieurs années, voici les aides à l’embauche d’un jeune à connaître en 2019.

Le contrat d’apprentissage

Ce contrat concerne la formation initiale. Il s’adresse principalement aux jeunes jusqu’à 29 ans. Le contrat a une durée de 6 mois à 3 ans en CDD ou en CDI. La rémunération varie de 27 à 78% du SMIC en fonction de l’âge et de la progression dans le cycle de formation (Préparation d’un diplôme ou titre de niveau inférieur ou égal au bac).

1/ L’aide unique : depuis le 1er janvier 2019, l’employeur qui recrute en apprentissage bénéficie d’une aide unique. Elle remplace et fusionne toutes les aides à l’embauche qui existaient précédemment. Les montants se déclinent comme suit :

  • 4 125 € maximum pour la 1ère année du contrat
  • 2 000 € maximum pour la 2ème année du contrat
  • 1 200 € maximum pour la 3ème année du contrat

Pour cela, vous devez faire enregistrer le contrat d’apprentissage à la chambre consulaire (CCI, CMA). Ensuite, vous percevrez l’aide de l’Agence de services et de paiement (ASP) chaque mois et à compter du début de l’execution du contrat.

A retenir que s’il y a une 4ème année d’apprentissage, le montant maximal de la 3ème année s’applique.

2/ La réduction générale de cotisations patronales (anciennement « réduction Fillon ») : cette réduction de charges s’applique aux salaires en-dessous de 1,6 fois le SMIC.

3/ Aide à l’emploi d’une personne handicapée : si vous désirez inclure le handicap dans votre politique de recrutement, il exite également des aides à l’embauche d’un jeune travailleur handicapé. Pour en savoir plus, vous pouvez vous renseigner auprès de l’AGEFHIP de votre région.

Le contrat de professionnalisation

Ce type de contrat concerne la formation continue et s’adresse aux jeunes de 16 à 25 ans ou de 26 ans et plus avec un statut de demandeur d’emploi, bénéficiaires de la prime d’activité, de l’allocation spécifique de solidarité (ASS), l’allocation adulte handicapé (AAH) ou d’un contrat unique d’insertion (CUI).

La durée du contrat varie de 6 à 12 mois en CDD (correspondant à la période d’action de professionnalisation) ou en CDI avec une action de professionnalisation comprise entre 6 et 12 mois. La rémunération varie entre 55 et 80 % du SMIC en fonction de l’âge et du niveau de qualification de la personne.

Les aides pour l’embauche d’un jeune en contrat de professionnalisation sont les suivantes :

1/ Réduction générale des cotisations patronales qui réduit les charges pour les salaires en-dessous de 1,6 fois le SMIC.

2/ Une aide à l’embauche de 4 000 € maximum pour le recrutement d’un alternant en situation de handicap en professionnalisation. Pour plus d’informations, vous pouvez cliquer sur le lien AGEFIPH ci-dessus ou contacter Cap Emploi, Pôle Emploi ou encore votre Mission Locale.

3/ Une aide de l’Etat jusqu’à 2 000 € pour l’embauche d’un demandeur d’emploi de plus de 45 ans, n’ayant pas déjà travaillé dans l’entreprise au cours des 6 derniers mois.

4/ Une aide forfaitaire de Pôle Emploi jusqu’à 2 000 € pour tout contrat conclu avec un demandeur d’emploi de 26 ans et plus.

Pour tout complément d’information, n’hésitez pas à contacter les organismes tels que le Pôle Emploi, Cap Emploi, Mission Locale, l’AGEFIPH ou les sites comme economie.gouv.fr.

Et pourquoi ne pas développer votre stratégie web-marking par le biais d’un alternant ?

Share This